Actualites National

Petrocaribe: Un rapport de la Cour des Comptes épingle la gestion

A en croire le président de la commission éthique et anti-corruption du Sénat, Youri Latortue, qui affirme citer un rapport de la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif CSC/CA, il y aurait mauvaise gestion du programme PetroCaribe et détournement de fonds dans l’organisation du carnaval 2017 aux Cayes.

A titre d’exemple, le rapport du tribunal administratif évoque la construction (inachevée NDLR) du marché de Fontamara. Le gouvernement haïtien avait débloqué 9 millions de dollars US sur les 14 millions alloués au financement des travaux. Mais la CSC/CA affirme avoir noté que les travaux réalisés ne valent pas plus que 3 millions, soutient Youri Latortue.

La cour a donc fait le constat alarment de pertes sèches pour l’État haïtien, déplore l’élu de l’Artibonite, précisant qu’il en est de même pour le viaduc de Carrefour ainsi que l’hôpital Simbi.

A la page 163 du rapport élaboré par le tribunal administratif, on dénonce un manque de transparence et évoque des doutes sur l’impact des interventions réalisées dans le cadre de la Caravane du changement sur l’économie.

C’est également le cas, poursuit-il, de l’organisation du carnaval national des Cayes en 2017. Le budget initial était de 50 millions de gourdes, sans tenir compte de l’apport du secteur privé, mais on a décaissé deux enveloppes respectives de 83 et 16 millions de gourdes sans la moindre explication sur les réaffectations qui auraient été effectuées, a-t-il regretté.

Pour ce qui est de la construction de 4 tronçons de route reliant Gonaïves à la Ville du Cap-Haïtien, à savoir Gonaïves-Ennery, Ennery-Plaisance, Plaisance-Limbé et Limbé-Cap-Haïtien, le rapport de la Cour des comptes fait état, à la page 161, d’une planification mal faite et de mauvaises études.

En conséquence, a-t-il dit, les coûts des travaux ont pratiquement doublé soit directement par des avenants, soit indirectement par des retards enregistrés dans l’exécution des projets. Ce qui est étonnant, affirme-t-il, c’est que cela aurait dû être fait avec la non-objection de la BID qui avait financé les travaux.

Le sénateur Latortue annonce que le document de la cour des comptes fera l’objet d’un rapport qui sera soumis à l’appréciation de ses pairs avant le vote du budget 2018-2019.
Par Dodeley Orélus

LEAVE A RESPONSE

Your email address will not be published. Required fields are marked *